Covid 19 – Et après ? 24/06/2020

Non classé

En cette période inédite, risingSUD vous propose la rubrique « Et après », pour rassembler les réflexions qui émergent dans la presse au sujet de l’après-crise.

Quelle économie pour après?

Une économie plus verte et plus durable?

La convention citoyenne sur le climat a remis plus de 150 propositions à la Ministre de la Transition écologique et Solidaire ce dimanche. Parmi celles-ci, on retrouve notamment l’idée de rendre obligatoire la rénovation énergétique globale des bâtiments d’ici à 2040.

Bertrand PICCARD, Président de Solar Impulse, plaide pour une transition énergétique, et notamment la réduction des gaz à effet de serre dans le secteur immobilier en France, ce qui permettrait selon lui de créer des emplois au niveau local, ainsi que développer l’industrie, les PME et les startups. Une transition « logique autant qu’écologique », selon lui.

L’écoles d’ingénieurs Polytech Marseille lance un nouveau master, « Economie circulaire et organisation Durable », qui vise à former des ingénieurs aux enjeux de la transition écologique et industrielle, afin qu’ils soient en mesure de proposer des solutions viables et durables aux organisations et aux entreprises.

Une économie plus « Made in France »?

– Plusieurs entreprises régionales, dont e-Mana, Qwant, Jaguar Network et Wooxo, s’associent à l’appel lancé par un collectif rassemblant environ 200 acteurs du numérique français pour « une liberté, une souveraineté et une sécurité numérique immédiates ».

Une économie plus digitalisée?

–  Pour Jean-Pascal TRICOIRE, PDG de Schneider Electric, la crise a révélé l’importance majeure du digital, notamment dans le secteur de l’industrie et du tertiaire. Selon lui, il est important d’accélérer l’adoption des technologies du futur, « pour ne pas rater le virage dans le digital ».

Quelle entreprise pour demain? 

– Selon une enquête d’OpinionWay, 9 salariés sur 10 souhaitent que leur entreprise s’engage vers l’économie positive, même si 77% d’entre eux sont conscients des difficultés à mettre en place les démarches nécessaires.

Quelle organisation du travail dans le monde d’après? En ce qui concerne le télétravail, les changements devraient être durables. 85% des DRH jugent souhaitable son développement pérenne dans leur entreprise, selon un sondage réalisé par l’Association nationale des directeurs des ressources humaines et le cabinet de conseil BCG.