AdobeStock 327212095 1 ConvertImage

On commence avec un point sur quelques secteurs en région mis en avant par la presse.

En ce qui concerne le secteur du tourisme: 

Les acteurs du secteur à Arles veulent préparer la reprise, notamment via la mise en place d’une cellule tourisme spécifique coordonnée par le Sous-Préfet.

Pour Draguy VOJVODANOVIC, Directeur de l’Office de tourisme Ubaye, le bilan de la saison hivernale reste très positif pour la station de ski de Pra Loup, qui peut donc se tourner vers l’avenir et aborder sereinement la saison prochaine.

En ce qui concerne le secteur du BTP et de l’immobilier:

– A Aix-en-Provence, la demande reste plus forte que l’offre pour le secteur immobilier, mais les agences restent touchées par la crise, notamment par la réduction drastique du nombre de visites.

Le secteur du BTP redémarre petit à petit, notamment grâce à l’aide des CCI et le respect des mesures barrières.

Et comme chaque semaine en cette période de crise du Coronavirus, nous vous proposons un aperçu de la situation en région Sud du point de vue des entrepreneurs.

Les entrepreneurs régionaux se réorganisent face à la crise:

– Fayat Bâtiment reprend ses activités. Des mesures sanitaires strictes sont observées, qui permettent aux ouvriers de se sentir « plus en sécurité […] que lorsqu’ils vont par exemple faire des courses» selon le Directeur, Marco SEBASTIANI.

– Newton Offices, dont les équipes sont en télétravail depuis le 16 mars, reste à disposition de ses clients et multiplie les initiatives pour les aider, comme une newsletter hebdomadaire qui propose des conseils pratiques sur des thématiques variées, indique son Président Guillaume PELLEGRIN.

– Mathias COULLAUD, Directeur du mécénat et du développement du Festival d’Aix-en-Provence, se confie suite à l’annulation de la 72e édition du festival. Il reste confiant et se sent soutenu par les acteurs économiques de la région. Quant aux billets, il propose aux spectateurs de les rembourser ou bien de les transformer en dons.

Ouikan fait face à une forte augmentation de la demande pour sa solution de courses collaboratives. Le nombre de “demandeurs” dépasse désormais celui des “shoppeurs”, et les magasins de grande distribution se montrent eux aussi intéressés par la plateforme, indique son fondateur Jean-Yves MAUREL.

Blaise HEURTEUX, cofondateur de HBS-research, parvient à maintenir son activité commerciale en temps de crise. Il explique sa stratégie et sa solution: le télétravail, l’accent mis sur les valeurs de solidarité, continuer coûte que coûte l’activité commerciale en fidélisant les clients et en prenant de leurs nouvelles, mobilisation pour trouver des masques et des tests, réunions quotidiennes…

Les entrepreneurs régionaux trouvent de nouveaux relais de croissance:

La savonnerie Fer à Cheval prévoit d’ouvrir un drive pour compenser la perte d’activité liée à la fermeture de sa boutique. Pour son dirigeant Raphaël SEGHIN, “cela constituera une ressource alternative”.

– Camille DOL, gérante de l’Atelier C , accélère le développement de son entreprise via la vente sur internet. Pour elle, « cette crise, c’était l’occasion de me lancer ».

Les entrepreneurs régionaux anticipent “l’après”:

– Quentin SCHAEPELYNCK, Directeur Général d’Homair Vacances, reste confiant pour cet été. Pour lui, les campings “apparaissent comme une solution adaptée à la sortie de confinement”.

– Flavien LOMBARDI envisage déjà une semaine d’événements “pour fêter le retour à la vie normale” pour son entreprise Aquae Maltae.

Pour Daniel PACHY, Président Directeur Général de Prolog, “le monde d’après sera celui d’avant”, à l’exception des changements apportés par l’accélération du numérique.