AdobeStock 327212095 1 ConvertImage

Comme chaque semaine en cette période de crise du Coronavirus, nous vous proposons un aperçu de la situation en région Sud du point de vue des entrepreneurs.

Les entrepreneurs régionaux se réorganisent face à la crise:

Coverpla maintient son activité pour honorer les commandes passées indique son dirigeant Bruno DIEPOIS. Une partie des équipes est au chômage partiel, et l’autre continue à travailler en respectant les gestes barrières.

Chez Contrastes Voyages, il a fallu rapatrier 150 voyageurs suite à l’annonce du confinement explique son dirigeant Jean-François FREMERY. Aujourd’hui, tous les salariés sont au chômage partiel, mais l’entreprise tiendra grâce à sa trésorerie.

Stéphane VANDAELE, dirigeant de Griin, mise sur un système de drive et son e-réputation sur les réseaux sociaux.

Philippe MONTEAU, dirigeant du moulin Saint Joseph indique qu’il fait face à une forte augmentation de la demande de farine, son activité a augmenté de 40% sur le mois de mars.

La licorne américaine Symphony, créée par le français Français David GURLE et basée depuis deux ans à Sophia Antipolis, enregistre une croissance record grâce au travail à distance.

Les entrepreneurs régionaux trouvent de nouveaux relais de croissance:

–  Ali MESSOUDI explique que Transpare maintient son activité, désormais presque intégralement nationale, avec une clientèle qui concerne exclusivement le secteur sanitaire.

Ellcie Healthy mise sur la R&D et l’international indique son dirigeant Philippe PEYRARD.

Blanche Camargue adapte son activité et se concentre sur le traitement du linge de l’hôpital et de masques en tissu pour les professionnels.

Angela PETRULLI, dirigeante d’AMC Haute Couture, confectionne des masques plus esthétiques.

Du côté des restaurants, les initiatives fleurissent pour tenir bon pendant le confinement: packs apéros, épicerie en ligne, paniers apéritifs, fonds solidaires…

Les entrepreneurs régionaux anticipent “l’après”:

Kaporal poursuit sa démarche en faveur d’une mode plus responsable et lance une plateforme d’achat et de vente de vêtements d’occasion.

– Pour Kevin POLIZZI, Directeur Général de Jaguar Network, la crise va accélérer la transformation numérique.

Pour Frédéric PONS, PDG de Hopps Group, l’e-commerce est en train de prendre une place majeure, et l’e-commerce de proximité aura lui aussi son mot à dire

–  Jean-Claude GEORGES , dirigeant d’Ilex Ascenseurs, explique que la société devrait se relever de la crise grâce aux aides obtenues pour alimenter la trésorerie et payer les salariés.

MB92 La Ciotat reprend ses activités et prend des mesures pour assurer la sécurité des salariés, notamment la commande de masques et le développement d’un outil technologique permettant de contrôler la distanciation sociale sur le site.

Chez Delta Labo, l’activité n’a pas trop été impactée en mars mais le mois d’avril a été plus difficile. Pour Jésus SERRA, son dirigeant, “la suite dépendra de la reprise”.

Squad maintient ses objectifs de croissance pour 2020 et compte relancer les recrutements au deuxième semestre annonce Marc BRUA, son directeur général.

Didier COULOMB, gérant des Santons Maryse Di Landro, poursuit les ventes par internet. Il espère pouvoir rouvrir la boutique aux particuliers d’ici l’été.

Enfin, à noter que Teebike est inclus dans le classement des 100 startups dans lesquels il faut investir selon le magazine Challenge.

 

Et cette semaine, retrouvez un point sur quelques secteurs en région mis en avant par la presse.

En ce qui concerne le secteur du tourisme :

– François DE CANSON, le Président du Comité Régional de Tourisme (CRT), déclare que le tourisme est à l’arrêt à 98%. Il espère une reprise au 15 juin au plus tard, car il n’y a pas encore d’annulations massives sur juillet-août.

La situation du secteur touristique touche fortement la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui est ainsi plus affectée par la crise.

– Malgré l’arrêt de toutes les activités touristiques, les offices du tourisme restent mobilisés. L’Office du Tourisme de La Ciotat ainsi que celui d’Aubagne font le point sur la situation actuelle et les perspectives pour les mois à venir.

En ce qui concerne l’évènementiel, le secteur est durement touché par la crise sanitaire mais s’organise, comme à Marseille, et redouble de créativité comme le Festival de Cannes qui s’associe à d’autres festivals de film lors d’un grand événement virtuel.

En ce qui concerne le secteur cosmétique et arômesCosmed, l’association d’entreprises du segment cosmétique tire les premières leçons d’une crise loin d’être terminée.  Philippe MASSÉ , Président de Prodarom (le syndicat national des arômes) se félicite de la réactivité de sa filière.