Covid-19 – Point de situation 08/04/2020

AdobeStock 327212095 1 ConvertImage

Comme chaque semaine en cette période de crise du Coronavirus, nous vous proposons un aperçu de la situation en région Sud du point de vue des entrepreneurs.

Les entrepreneurs régionaux se réorganisent face à la crise:

PAAL, qui avait initialement fermé, reprend partiellement son activité, en suivant un protocole “zéro contact”, précise Marie HERVIEU, responsable marketing et communication de l’entreprise

– Ipsomedic, Nawa Technologies, Qista, Novadem, Protecto, Ombrea… Les startups régionales reviennent sur leur situation et leurs stratégies pour faire face à la crise

Connectica Sécurité, spécialiste du “cyber gardiennage”, a vu son activité augmenter de 25% pendant la crise, indique sa dirigeante Chloé LETITRE

Racine SAP reste ouverte pendant la crise, et doit se réorganiser pour concilier maintien de l’activité et protection des salariés, explique son dirigeant Christophe PENNEQUIN

Sniffy Technology, dont les cinq salariés toujours en activité sont en télétravail, a remplacé le parfum liquide vaporisé par sa solution de marketing olfactif par de l’alcool de blé bio certifié Ecocert pur à 96%, annonce son dirigeant Alexandre Juving-Brunet

– chez Anotherway, une start-up marseillaise qui propose des alternatives écologiques et pratiques aux produits jetables du quotidien, les quatre cadres, dont le fondateur Samuel OLICHON, se relaient à la production. 

La famille Sfecci, qui dirige Orsteel et SJD, a décidé de stopper les activités de la première et de recentrer  sur celles de la seconde. En confrontant les besoins actuels du terrain, et les expériences d’autres entreprises de la vallée, ils se sont lancés dans la fabrication de vitres de protection.

21 Paysans, qui regroupe 80 producteurs à 95% certifiés bio, compte déjà 500 nouveaux clients depuis le début de la crise, et prépare entre 120 et 150 commandes par jour, indique son fondateur Eliott Mercier.

Choco Mon Amour maintient son activité en mettant en place des services de livraison à domicile et de drive sur place, en partenariat avec Mon Panier Bleu, explique sa dirigeante Sara KITSAS.

La Rue des Biscuits livre ses biscuits faits maison à domicile deux fois par semaine

Les entrepreneurs régionaux trouvent de nouveaux relais de croissance:

360SmartConnect, dont l’activité s’est arrêtée à cause du confinement, a adapté sa solution de traçabilité universelle intelligente pour tracer l’attestation de déplacement, indique son dirigeant Rolland MELLET.

– Acri projette d’ouvrir un centre de référence dans le traitement des données spatiales, annonce sa directrice générale Odile FANTON D’ANDON

– Emotivi déploie à grande vitesse sa solution pour contrer l’isolement des seniors, explique son fondateur Emmanuel CASTELLANI.

Skobi continue son développement et ambitionne désormais de distribuer ses légumes lactofermentés en magasins bio, indique ses dirigeant David NAQUET et Julien GANDOULPHE.

Arfitec propose désormais sa solution de désinfection par brumisation à tous types d’espaces, notamment les grandes surfaces, explique sa responsable marketing, Aurianne NATOLI.

Les entrepreneurs régionaux ancitipent “l’après”:

Olivier ROUBIN, le dirigeant de monpanierbleu.com, lance un appel pour relancer l’économie dans une logique plus collaborative après le confinement

Jaouad EL MIRI, dirigeant général délégué d’IME Emploi, se pose beaucoup de questions sur le redémarrage, et espère que la date de reprise arrivera le plus tôt possible.

 

Et cette semaine, retrouvez un point sur quelques secteurs en région mis en avant par la presse.

La filière plaisance essentiellement composé de TPE en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les acteurs s’organisent.

Le pôle industriel de Grasse continue de fonctionner, notamment grâce à la fabrication en urgence de produits d’hygiène tandis que le technopôle de Sophia Antipolis tourne au ralenti