L’hydrogène, une solution pour électrifier les navires à quai !

Visuel L’hydrogène une solution complémentaire e1575483114726

Dans leur stratégie d’électrification des quais pour rendre les ferries moins polluants lorsqu’ils sont en escale, les ports de Marseille-Fos et de Toulon réfléchissent à la technologie de la pile à combustible (PAC) à hydrogène (H2) pour fournir en électricité les ferries ne pouvant pas être directement raccordés au réseau électrique (quais non accessibles) et/ou le renforcer en période de pics de consommation (lissage des appels de puissance).

La PAC H2 mobile d’une puissance de 1 à 2 MW peut répondre à d’autres applications de l’activité intra portuaire comme la grande plaisance, la réparation navale, le Ro/Ro (navire de transport de véhicules), les engins de manutention.

Cette solution contribue à réduire l’impact carbone et sonore dans des zones péri urbaines particulièrement sensibles.

Néanmoins,  la pertinence économique d’une technologie moins compétitive que l’électricité fournie par le réseau doit être affinée. C’est pourquoi l’agence risingSUD s’est vu confier la mission d’accompagner le déploiement d’un premier pilote commercial. L’objet consiste à modéliser une nouvelle offre de service portuaire et d’en évaluer la viabilité économique en vue de la dupliquer sur d’autres ports de la façade maritime.

Contact : Nathalie OHAYON, Chargée de mission Opération d’Intérêt Régional/ Project Manager